Ouganda : Un premier décès causé par Ebola

Le ministère de la Santé d'Ouganda a annoncé, hier mardi dans la matinée, faire face à une nouvelle épidémie d’Ebola, après avoir détecté un premier cas mortel du virus de fièvre hémorragique dans le centre du pays, confirmé lundi dans la soirée par les autorités de santé. C’est le premier cas dans le pays depuis la dernière épidémie déclarée en 2019.

Le cas confirmé concerne un homme de 24 ans, décédé, lundi et résident du district de Mubende, dans la région centrale de l’Ouganda.

Soigné à l’origine dans un centre de soin contre le paludisme et une pneumonie, puis placé en isolement à partir du 15 septembre, les autorités de santé l’ont déclaré positif à la souche soudanaise d’Ebola, pour la dernière fois détectée dans le pays en 2012.

Le ministère de la Santé assure, par la voix de sa secrétaire permanente, Diana Atwine, s’efforcer de limiter à tout prix la propagation du virus.