France : De la tension dans la sélection de football

Des blessures en cascade, des tensions sur la question du droit à l’image des joueurs de l’équipe de France, une affaire d’extorsion visant leur star Paul Pogba, des accusations de harcèlement à la Fédération française de football… À deux mois de la Coupe du monde 2022 au Qatar, les Bleus abordent leurs deux prochaines matches et ce Mondial dans un contexte tendu.

Dans l’histoire du football moderne, deux années ont été particulièrement traumatisantes pour ce sport, en France : 1993 avec l’affaire de corruption Marseille-Valenciennes et la non-qualification des Bleus pour le Mondial 1994 ; et 2010, avec la grève des joueurs à Knysna, en pleine Coupe du monde sud-africaine.

2022 sera-t-elle la nouvelle «annus horribilis» du foot tricolore ? Cela dépendra en partie des performances de l’équipe de France lors de la prochaine Coupe du monde, prévue du 20 novembre au 18 décembre au Qatar.

Mais pour défendre le titre gagné en 2018 en Russie, la sélection dirigée par Didier Deschamps va devoir composer avec une série exceptionnelle d’obstacles sportifs et de crises extra-sportives.

Des résultats en berne et des blessures en cascades

Le 22 septembre, l’équipe de France affronte l’Autriche à Saint-Denis, et le 25 septembre le Danemark à Copenhague, en Ligue des nations. Une compétition où elle reste sur deux défaites et deux nuls et où elle va surtout tenter de ne pas être reléguée en deuxième division. Un comble pour le tenant du titre.