Une nouvelle biographie passionnante sur la «reine du crime» vient de paraître !

Agatha Christie : une femme insaisissable, la nouvelle biographie de Lucy Worsley
Agatha Christie : une femme insaisissable, dernier livre de l’historienne britannique Lucy Worsley, publié le 06 septembre 2022.

* Dans Agatha Christie : une femme insaisissable, Lucy Worsley revisite l'étrange histoire de l'une des auteures les plus populaires du XXe siècle.

* Avec beaucoup d'affection, Worsley se fraye magistralement un chemin à travers la vie et l'œuvre prolifique de Christie.

* «Agatha Christie a su démocratiser le gothique, le rendant attrayant pour le marché de masse»

Les meilleurs livres d'Agatha Christie (1890-1976) regorgent de dialogues nets et d’intrigues à grande vitesse. Les mauvais ont une qualité Mad Libs: une prose faible parsemée de points vides. Dans une étude réalisée en 1971 sur la fiction policière anglaise, Colin Watson a ricané en disant que Christie «semble avoir été bien consciente que l'intelligence et le potentiel du lectorat ne sont pas liés».

Peu de lecteurs se tournent vers les romans policiers pour des récompenses cérébrales complexes. Les romans policiers sont des jeux, et nécessitent une méthode d'évaluation (et de construction) différente de celle des ouvrages littéraires classiques. Christie l'a compris. Comme pour tout joueur, un auteur peut être accusé de ne pas jouer franc jeu, et les meilleurs romans de Christie, comme Le meurtre de Roger Ackroyd, s'approchent de la ligne de tricherie sur la pointe des pieds sans la franchir.

Pourquoi Lucy Worsley a-t-elle décidé d'écrire sur Agatha Christie ?

 «Je suis un peu obsédée par la fiction policière, et je m'intéresse aussi beaucoup aux écrivaines, alors j'ai pensé qu'il serait fascinant de voir la vie d'Agatha Christie à travers les yeux d'une historienne. Et ce fut une si longue vie : elle est née en 1890 et décédée en 1976. Pour moi, ses livres ne sont pas seulement des divertissements, ils sont un témoignage de l'histoire sociale du XXe siècle. C'est donc un génie, c'est une artiste, c'est une créatrice, mais c'est aussi une femme représentative de son temps. Beaucoup de choses qui sont arrivées à d'autres femmes au XXe siècle lui sont arrivées», a expliqué Lucy Worsley, dans une interview récente.

Avons-nous vraiment besoin d'un autre livre sur la reine du crime ? La biographie révisionniste de l’historienne britannique Lucy Worsley répertorie plus de 90 sources imprimées. Celles-ci incluent des œuvres phares comme Agatha Christie: A Biography (1984) de Janet Morgan et Agatha Christie: An English Mystery (2007) de Laura Thompson, ainsi que l'indispensable Agatha Christie A to Z (1996) de Dawn B Sova avec l’introduction du petit-fils de Christie, Mathew Prichard qui a permis à Worsley de citer des lettres et des poèmes non publiés de sa grand-mère. Nous pouvons dire qu’il a donné sa bénédiction à ce travail affectueux de dévotion éveillée.

Une biographie cartographiée…

Dans Agatha Christie : une femme insaisissable, Lucy Worsley revisite l'étrange histoire de l'une des auteures les plus populaires du XXe siècle.

Dans sa dernière biographie, Lucy Worsley, les lecteurs admireront l'identification de personnes, de lieux et de phrases réels que Christie a recyclés dans sa fiction. Ils seront ravis de voir des photographies de l'auteur surfant à Hawaï, ou d'apprendre que sa boisson préférée était un verre de crème fraîche. Cependant, le livre contient également beaucoup de rembourrage – peut-être parce que le terrain a été si soigneusement cartographié auparavant.

Worsley retrace l'enfance de Christie à un rythme soutenu. Naissance : 1890. Emplacement : Sud-ouest de l'Angleterre. Mère : créative, énigmatique. Père : béni avec un héritage décent mais maudit avec une dépendance au shopping. Frères et sœurs : deux. Résidence : villa tentaculaire avec vue sur la mer. Éducation : inégale. La vie familiale de Christie est devenue compliquée à mesure que sa carrière d’écrivaine progresse.

«En 1914, Christie épouse un beau pilote nommé Archibald Christie et écrit tout en élevant sa fille. Son premier livre, La Mystérieuse Affaire de Styles, met en vedette un réfugié belge, Hercule Poirot. Worsley montre également comment Christie a pris soin de créer des récits qui mettent «la vie des femmes au centre de la scène» et comment ses expériences personnelles ont éclairé son travail: «Tout ce qu'Agatha a vécu est devenu une copie». Par exemple, elle a travaillé dans une pharmacie d'hôpital et a découvert les poisons, qu'elle a utilisés à bon escient dans ses livres. Auteure intelligente et avisée, elle a écrit dans divers genres pour savoir lequel se vendrait le mieux. «Elle a su démocratiser le gothique, le rendant attrayant pour le marché de masse», estime Worsley.

Tout en construisant un public dévoué, elle innovait également. Selon l’historienne, Le meurtre de Roger Ackroyd, est «l'un des plus grands romans policiers de tous les temps». Après 1926, lorsqu'elle a disparu pendant des jours après avoir découvert l'infidélité de son mari, ses romans ‘’abordaient fermement de sentiments sombres. En vacances en Irak après son divorce, elle rencontre le jeune archéologue Max Mallowan et l'épouse. Worsley soutient de manière convaincante que les années 1930 ont été les années les plus productives de Christie. Pendant ce temps, elle a présenté de nouveaux personnages, dont Miss Marple, et a écrit des pièces de théâtre. En 1946, elle a contribué à une nouvelle pièce, Three Blind Mice (plus tard retravaillée sous le nom de The Mousetrap), pour le 80e anniversaire de la reine Mary.

Malgré sa popularité massive, Agatha Christie est restée une «célébrité exceptionnellement timide en matière de publicité» alors même que ses histoires, qui sont souvent devenues des films, ont commencé à toucher de nouveaux publics.