Chine : 20 mesures d’ajustement de la politique «zéro Covid»

Ce n’est pas la fin du «zéro Covid» en Chine, mais les 20 mesures annoncées par le Conseil d’État chinois à la veille de ce week-end, ce vendredi 11 novembre, devraient permettre de desserrer en partie l’étau sanitaire dans lequel vit le pays depuis maintenant trois ans, avec notamment une réduction des restrictions aux frontières.

C’est une sorte «d’en même temps» ou de «non seulement, mais aussi» que propose le gouvernement chinois dans ce communiqué en cinq pages publié par l’agence Xinhua.

Un avis longtemps attendu qui affirme à la fois vouloir ajuster et même «optimiser» les mesures sanitaires pesant sur l’économie et le moral de la population, tout en conservant la stratégie de blocage du virus, dite «zéro Covid».

Ces 20 mesures ont rendu le sourire aux réseaux sociaux et nourri les conversations chez les amis ce week-end, d’abord parce que les voyages vers la Chine seront plus faciles. 

La quarantaine à l’entrée sur le territoire passe de 10 à 8 jours - 5 jours à l’hôtel et 3 jours à la maison-, un seul PCR de moins de 48 heures sera désormais exigé à l’embarquement sur les vols à destination des aéroports chinois. Les hommes d’affaires et les athlètes de haut niveau bénéficieront de mesures d’exceptions leur permettant d’échapper à l’isolement dans le cas de parcours sous bulle sanitaire à l’arrivée, souligne le South China Morning Post.

Du côté des compagnies aériennes, la bonne nouvelle, c’est la suppression de la politique dite des «courts-circuits» qui permettait aux autorités chinoises de suspendre des liaisons, quand des cas Covid étaient rapportés au débarquement des passagers. Il y a ensuite une série de mesures destinées à soulager la pression à l’intérieur du pays, avec la fin notamment des mises à l’isolement pour les «cas contacts de cas contacts» et la limitation des zones à risques Covid à deux catégories : élevés et faibles.