La deuxième livraison d'engrais russes sera pour l'Afrique de l'Ouest

Une deuxième cargaison d'engrais russes devrait être acheminée depuis l'UE vers l'Afrique de l'Ouest après que l'ONU a réussi à surmonter les obstacles liés aux sanctions qui frappent la Russie, a indiqué une haute responsable onusienne très impliquée dans les discussions.

«Maintenant nous avons un modèle qui fonctionne. Il s'agit d'une activité humanitaire. Le Programme alimentaire mondial (PAM) est chargé d'acheminer les engrais des ports vers les pays qui en ont besoin», a déclaré la responsable de la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement (Cnuced), Rebeca Grynspan, lors d'un point de presse à Genève.

Dans le cadre de la mise en œuvre des deux accords signés le 22 juillet à Istanbul pour garantir l'accès sans entrave à la nourriture et aux engrais en provenance d'Ukraine et de Russie, le PAM a annoncé il y a quelques jours qu'il allait faciliter le don de 260.000 tonnes d'engrais par la société russe d'engrais Uralchem-Uralkali aux pays les plus nécessiteux en Afrique, avec pour première destination le Malawi.

Il y a environ 300.000 tonnes d'engrais dans les ports», a souligné Mme Grynspan. La première cargaison de 20.000 tonnes d'engrais doit quitter les Pays-Bas le 21 novembre pour se rendre au Malawi, en passant par le Mozambique. «Le navire est en train d'être chargé», a précisé Mme Grynspan.

Ce chargement est «très important car le Malawi est l'un des pays qui est dans le rouge en ce qui concerne les engrais», a-t-elle ajouté. «Et donc nous avons très envie que le chargement arrive au Malawi le plus rapidement possible avant la fin de la saison des semailles». Ce sera ensuite le tour de l'Afrique de l'Ouest.