Allemagne : 8,5% de hausses des salaires

En Allemagne où l'inflation bat des records historiques, plus de 10% en octobre, les négociations salariales débouchent sur des hausses de salaires importantes pour compenser la hausse des prix. Après la chimie, c'est le cas dans la métallurgie qui, avec près de quatre millions de salariés, constitue un secteur économique de poids en Allemagne, notamment avec l'industrie automobile. Après des grèves d'avertissement importantes, un accord a été trouvé dans la nuit du 17 au 18 novembre entre les partenaires sociaux.

«Les salariés auront bientôt nettement plus d’argent en poche», s’est félicité le président du syndicat IG Metall, Jörg Hofmann. Le patronat parle lui d’un accord coûteux mais il a imposé un compromis sur deux ans, ce qui permet aux entreprises de la métallurgie d’y voir clair sur l’évolution de la masse salariale jusqu’à la rentrée 2024.

Vers le même accord dans les autres fédérations de la métallurgie

IG Metall avait demandé une augmentation record de 8% sur un an pour compenser l’inflation élevée ; le syndicat obtient une hausse des salaires de 8,5% mais sur deux ans. À cela s’ajoute une prime non imposable de 3 000 euros.

L’accord est valable pour la région du Bade-Wurtemberg mais devrait être repris dans les autres fédérations de la métallurgie. Il met fin aux conflits sociaux des dernières semaines avec des manifestations puis des grèves d’avertissement auxquelles 900 000 personnes avaient participé dans l’ensemble de l’Allemagne.