Afrique : Deux livraisons d’engrais russe

L'engrais russe bloqué en Europe sera peu à peu envoyé en Afrique. Après vers le Malawi lundi 21 novembre, c'est vers un pays d'Afrique de l'Ouest que devrait être acheminée une deuxième cargaison, selon l’annonce des Nations unies vendredi 18 novembre. Soit des mesures d'urgence avant la fin de la saison des semailles.

Près d'un tiers des importations d'engrais en Afrique provenait de Russie avant la guerre. Les chaines d'approvisionnement étant partiellement rompues, le risque d'une crise alimentaire l'année prochaine est toujours présent.

D'après les Nations unies, 300.000 tonnes d'engrais russes seraient encore en transit dans les ports européens, prêtes à partir.

Même si ces produits ne tombent pas sous le coup des sanctions à l'égard de la Russie, il y avait de nombreux obstacles à ces livraisons. L'expéditeur russe de la cargaison étant sous sanction européenne.

Un premier navire transportant 20.000 tonnes d'engrais quittera le port de Rotterdam lundi 21 novembre en direction du Malawi. Le pays est dans le rouge en ce qui concerne les engrais. Un deuxième devrait partir pour un pays d'Afrique de l'Ouest. Mais le Programme alimentaire mondiale (PAM), orchestrateur de ces livraisons, ne donne pas plus de précisions pour l'instant.