Guinée Conakry : Dialogue sans les principaux partis d’opposition

Les autorités guinéennes lancent à partir de jeudi 24 novembre le cadre de dialogue inter-guinéen. Il risque de faire face à de nombreux obstacles, car les plus grands partis, comme le RPG et alliés, l’Anad et le FNDC, ont décliné l’offre du gouvernement de participer à ce dialogue. Ils ne l’estiment ni franc, ni loyal, ni sincère.

Pendant six semaines, trois femmes leaders désignées par la primature ont rendu visite aux différents états-majors des partis politiques et de la société civile pour essayer de les convaincre de participer à ce dialogue inter-guinéen que les autorités souhaitent inclusif. Makalé Traoré était l’une d’entre elles.

Selon cette émissaire du gouvernement pour la mise en place du dialogue inter-guinéen, le médiateur Thomas Bony Yayi est attendu ce matin à Conakry.

Les coalitions politiques qui soutiennent l’ancien président Alpha Condé et les anciens Premiers ministres Cellou Dalein Diallo et Sidya Touré ont décidé, pour l’heure, de décliner l’invitation.