Coupe du monde 2022 : Le Maroc se distingue

À la veille de se confronter aux Diables rouges, Walid Regragui, le coach marocain était persuadé que la Belgique allait monter d’un cran. Finalement, les Lions de l’Atlas ont remporté une victoire que l’on pourrait qualifier d’historique, hier dimanche (2-0).

«Ils ont un entraîneur fantastique (Roberto Martinez), des joueurs de niveau mondial comme (Kevin) De Bruyne, (Eden) Hazard ou (Axel) Witsel, et regardez le banc qu'ils ont avec (Michy) Batshuayi ou (Romelu) Lukaku», disait Walid Regragui, le sélectionneur du Maroc. Sauf que les Diables rouges, malgré une possession de balle à leur avantage en première période, n’ont jamais réussi à mettre la main sur l’accélérateur pour s’imposer. Le Maroc a bien profité de cette attaque belge pas assez tranchante.

Face aux Belges, Hakim Ziyech, élu homme du match, s’est montré dans un grand jour et décisif. «Nous avons été forts en défense et nous avons attendu leurs erreurs. Nous méritons notre victoire», dit-il. «Je ne sais pas si je mérite le trophée d’homme du match, mais c’est un effort collectif que nous avons réalisé aujourd’hui. Après le premier but, le public nous a aidé et cela nous a vraiment boosté. Le premier match avait été plus difficile. Nous n’avons pas pu jouer notre jeu pour presser cette équipe de Croatie. La Belgique a fait plus d’erreur que la Croatie», ajoute Hakim Ziyech, en froid avec la sélection avant le départ de Vahid Halilhodzic.