Canada : Une nouvelle stratégie dans l’Indopacifique

Le Canada revoit sa stratégie en Asie, jusqu’alors très orientée vers la Chine, pour se déployer désormais vers une quarantaine de pays de la zone Indopacifique. Cette nouvelle politique s’accompagne d’investissements d’environ 1,5 milliard de dollars sur cinq ans. Elle comprend aussi bien une stratégie commerciale, que militaire et environnementale. Le gouvernement en a fait l’annonce à Vancouver, au bord du Pacifique, dont un tiers de la population vient d’Asie.

Au Canada, un emploi sur six dépend des exportations, voilà pourquoi ce pays veut nouer davantage de liens commerciaux avec l’Inde, la Corée du Sud, le Japon, l’Indonésie dans les prochaines années en incitant les entreprises à y déployer leurs ailes. Les ressources naturelles, l’agriculture, l’innovation technologique font partie des secteurs visés.

Le gouvernement prévoit aussi d’investir des dizaines de millions d’euros pour aider certains pays menacés par la montée des eaux à se protéger, comme l’explique Mary Ng, ministre canadienne du Commerce international, elle-même née à Hong Kong : «Les besoins en infrastructures, surtout en infrastructures vertes, sont immenses. Cela va permettre de disposer d’infrastructures plus résilientes face aux changements climatiques. Par exemple, aux Philippines, l’un des pays dans la région, on veut offrir davantage d’assistance en fournissant aussi des prêts avantageux».