Nigeria: Une chanson de Fela Kuti fait polémique

Alors que la campagne pour l'élection présidentielle de février 2023 commence à s'accélérer au Nigeria, la famille de Fela Kuti a dû se fendre d'un communiqué pour dénoncer l'utilisation sans autorisation d'une des chansons du roi de l'« afrobeat » dans une vidéo politique.

Une chanson à la gloire d'Eko – le nom yoruba de la ville de Lagos – chanté par le grand Fela Kuti. Rien de tel pour donner du rythme à une vidéo retraçant le premier grand rassemblement de Bola Tinubu dans la mégalopole, le week-end dernier. Sauf que ce montage n'a pas vraiment été du goût de Femi Kuti, le fils de la légende de l'« afrobeat », qui a publié un communiqué pour se désolidariser de ce choix musical.

« Nous ne souhaitons pas que la musique de Fela soit utilisée dans une campagne politique, quelle qu'elle soit, que ce soit au Nigeria ou à l'étranger », a-t-il écrit, avant d'appeler au « respect de la propriété intellectuelle et des droits d'auteur ». Il est vrai qu'on imagine mal Fela Kuti, pourfendeur de la corruption et éternel rebelle, accepter que sa musique soit utilisée pour un meeting politique.

Et ce, même si la chanson s'y prêtait, puisque Lagos – qui compte le plus grand nombre d'électeurs inscrits - est au cœur de la campagne de Bola Tinubu, lui-même ancien gouverneur de la ville. Mardi dernier, le candidat du parti présidentiel a d'ailleurs dû démentir une rumeur selon laquelle il transférerait la capitale nigériane d'Abuja à Lagos s'il était élu.