Le Festival International du Film de Marrakech 2022, un rendez-vous culturel où rêve, art et engagement citoyen coexistent

Les membres du Jury de la 19e édition du Festival international du film de Marrakech posent devant les photographes, lors de son passage sur le tapis rouge, durant la cérémonie d'ouverture du FIFM 2022, le 11 novembre 2022. © Copyright : HICHAM FERCHI / MAP

* Le Festival international du film de Marrakech «a mis en lumière, cette année encore, toute la diversité des cinémas du monde, et a révélé de nouveaux talents, tout en permettant aux cinéphiles et au public de rencontrer de grandes personnalités du cinéma mondial».

* Plus de 150 000 spectateurs ont assisté aux 124 projections de films au Palais des Congrès de Marrakech, au cinéma Colisée, mais aussi sur la place Jemaa El Fna et au Musée Yves Saint Laurent.

* Choi Seung-Yoon a décroché le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans «Riceboy Sleeps»du réalisateur canadien, Antoine Shim. Arswendy Bening Swara a remporté le prix du meilleur acteur pour sa performance dans le drame indonésien «Autobiography» de Makbul Mubarak.

Le Festival international du film de Marrakech a été créé en 2001 par Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour promouvoir les arts et l'industrie cinématographique au Maroc et encourager la diversité.

Renouvelant le dialogue entre les talents et les intellects, le Festival international du film de Marrakech est devenu un carrefour où se tissent des ponts entre les cultures et les pays et se réunissent chaque année de grands acteurs, producteurs, cinéastes et réalisateurs nationaux et internationaux.

Des personnalités du septième art du monde entier composent les jurys ; d'importantes délégations sont présentes pour rendre hommage à leurs pays et les représenter ; un grand nombre de films diversifiés ont  été projetés au public. Tout cela et plus encore permet au Festival de devenir un événement emblématique dans le monde du cinéma. Le Maroc est désormais une destination privilégiée pour les grandes productions cinématographiques.

Ainsi, la programmation, les hommages, les masterclasses, les films en audiodescription pour les malvoyants et les projections sur la place principale Jemaa El Fna ont contribué à faire du Festival International du Film de Marrakech un lieu où rêve, art et engagement citoyen coexistent en harmonie.

Le Festival International du Film de Marrakech 2022

Le retour de l'événement après une suspension de deux ans en raison de la pandémie a confirmé le grand engouement du public pour les différentes sections du Festival puisque plus de 150 000 spectateurs ont assisté aux 124 projections de films au Palais des Congrès de Marrakech, au cinéma Colisée, mais aussi sur la place Jemaa El Fna et au Musée Yves Saint Laurent.

En recevant son trophée des mains de l'actrice française Marion Cotillard, le réalisateur américain James Gray confiait que «le Maroc et Marrakech tiennent une place particulière dans son cœur», avant de lancer un appel aux cinéastes et aux artistes en général : «Nous avons besoin de vous parce que vous ouvrez nos esprits et vous nous réconfortez». James Gray est connu pour ses films révolutionnaires: «Little Odessa», «The Yard», «La Nuit nous appartient» ou encore «Ad Astra».

Autre temps fort de cette dernière édition : la série de conversations avec de grandes personnalités du cinéma. Des sessions ouvertes et gratuites qui ont permis aux festivaliers de converser avec des réalisateurs et acteurs de renom tels que Leos Carax, Julie Delpy, Julia Ducournau, Asghar Farhadi, Jeremy Irons, Jim Jarmusch, Ruben Östlund, Marina Foïs, Ranveer Singh ainsi que le compositeur Gabriel Yaré.

La 19ème édition du Festival International du Film de Marrakech a réuni 250 professionnels internationaux autour d'une sélection de 23 projets et films dans le cadre de la 5ème édition des Ateliers de l'Atlas.

Depuis son lancement en 2018, cette plateforme dédiée à l'industrie a soutenu 111 projets et films du monde arabe et d'Afrique, dont 48 du Maroc.

«Après deux ans de pause forcée, le retour du Festival international du film de Marrakech a été marqué par la forte mobilisation du public et l'enthousiasme des cinéastes à rencontrer et échanger avec les spectateurs», ont souligné les organisateurs, indiquant que le Festival «a mis en lumière, cette année encore, toute la diversité des cinémas du monde, et a révélé de nouveaux talents, tout en permettant aux cinéphiles et au public de rencontrer de grandes personnalités du cinéma mondiaL».

Le Prix du Jury a été décerné ex æquo à «Alma Viva» de la Portugaise Cristèle Alves Meira et à «Le bleu du Caftan» de la Marocaine Maryam Touzani. Les deux films ont été choisis pour présenter les pays respectifs des réalisateurs dans la présélection des Oscars 2023.

Le prix de la meilleure mise en scène a été décerné à la réalisatrice suisse Carmen Jacquier pour le drame «Tonnerre» se déroulant dans un village de montagne reculé au début du XIXe siècle.

Choi Seung-Yoon a décroché le prix de la meilleure actrice pour son rôle dans «Riceboy Sleeps» du réalisateur canadien, Antoine Shim. Arswendy Bening Swara a remporté le prix du meilleur acteur pour sa performance dans le drame indonésien «Autobiography» de Makbul Mubarak.

La prochaine édition du Festival du film de Marrakech aura lieu du 24 novembre au 2 décembre 2023.