La pire épidémie de grippe aviaire de l'Histoire ne donne aucun signe d'essoufflement

Après une année noire, l'épidémie de grippe aviaire continue de faire des ravages à travers la planète. Maladie virale qui sévit chez les oiseaux, la grippe aviaire est exceptionnellement contagieuse et mortelle cette saison. En cause, une souche hautement pathogène du H5N1 qui provoque une véritable hécatombe dans les élevages de poulets, dindes, oies ou encore de canards, où la détection d'un seul cas dans une ferme provoque l'abattage de tous les animaux.

Partout à travers la planète, les autorités sanitaires enregistrent des chiffres records d'animaux infectés. Le Japon, qui a dû euthanasier un record de 10 millions de volailles pendant la saison hivernale, a enregistré la semaine dernière un pic de contaminations entraînant des centaines de milliers de nouveaux abattages dans la moitié des préfectures du pays. Aux États-Unis, 58 millions de volailles ont été touchées par la maladie. De son côté, l'Europe connaît l’épidémie la plus dévastatrice jamais observée avec 2 500 foyers d'infection détectés à travers 37 pays entre octobre 2021 et septembre 2022 et environ 50 millions d'animaux euthanasiés durant cette période.

Depuis le retour du virus fin 2021, le rythme des nouvelles infections se maintient à un niveau très élevé et ne présente aucun signe de ralentissement. Au contraire, il semble accélérer. L'épidémie s'est montrée plus virulente à l'automne que l'année passée à la même période, avec un nombre d'élevages infectés supérieur de 35 %, selon les autorités sanitaires européennes.

"Si on prend en compte le nombre d'oiseaux, de fermes et de pays touchés ainsi que la durée de l'épidémie et le nombre de volailles abattues, l'épidémie actuelle de grippe aviaire est la plus importante que nous ayons jamais vue", note le professeur de virologie Ian Brown, expert de la grippe aviaire auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). En 2022, "le virus est parvenu à se maintenir tout au long de l'été en particulier dans les pays d'Europe du Nord. C'est la première fois que cela arrive. La grippe aviaire est devenue une maladie présente tout au long de l'année", ajoute le scientifique.