Le chef de la diplomatie gabonaise décède d'un malaise cardiaque

Le chef de la diplomatie gabonaise, Michael Moussa Adamo, est décédé vendredi à Libreville des suites d'un malaise cardiaque alors qu'il attendait d'entrer en Conseil des ministres.

Transporté d'urgence inconscient à l'hôpital militaire Omar Bongo Ondimba et placé en réanimation, Michael Moussa Adamo a succombé peu après midi, selon la présidence. Il venait d'être reconduit à son poste de ministre des affaires étrangères le 9 janvier dernier. Né le 10 janvier 1961 à Makokou, dans le nord-est, Michael Moussa Adamo a débuté sa carrière en 1981 comme présentateur à la télévision nationale.

Titulaire d'une maîtrise en relations internationales et communication à l'Université de Boston, il avait été nommé en 2000 directeur de cabinet du ministre de la Défense.

Lorsque Ali Bongo est élu président au décès de son père Omar Bongo Ondimba en 2009, après plus de 41 ans au pouvoir,  Moussa Adamo devient pendant plusieurs années son conseiller spécial et confident au palais présidentiel. Après 10 années comme ambassadeur du Gabon aux Etats-Unis (2011-2020), il devient ministre de la Défense en juillet 2020 puis des Affaires étrangères en mars 2022.

Le président Ali Bongo, a réagi sur twitter :notre ministre des affaires étrangères s'en est allé ce jour Il était un très grand diplomate, un véritable homme d'Etat. Pour moi, il était d'abord un ami, loyal et fidèle, sur lequel j'ai toujours pu compter. C'est une perte immense pour le Gabon.