Cameroun : le corps du journaliste Martinez Zogo retrouvé après 5 jours

La mort du journaliste de radio populaire Martinez Zogo bouleverse les Camerounais.

Le corps de l’animateur vedette de l’émission quotidienne Embouteillage a été retrouvé dimanche, soit cinq jours après que sa disparition a été signalée. Le groupe de défense des droits des médias, Reporters Sans Frontières a dénoncé un enlèvement brutal.

Le corps du journaliste a été retrouvé à Ebogo, à 15 kilomètres au nord de Yaoundé.

Une grande foule s'est rassemblée lors de son transfert à la morgue de l'hôpital central de la capitale camerounaise pour une autopsie.

" On a trouvé un corps allongé. On ne savait pas, on ne savait pas que c'était vraiment le corps de Martinez, on ne savait pas. On s'est même demandé 'mais qui pouvait venir nous poser ce problème, venir laisser quelqu'un comme ça' parce que le corps était déjà en décomposition." a déploréIsidore Onana, témoin, habitant de Soa.

Âgé de 51 ans, Martinez Zogo était également le directeur général de la station de radio privée Amplitude FM.

Journaliste d’investigation, il abordait régulièrement des affaires de corruption, n’hésitant pas interpeller des personnalités importantes.

"...... Maestro, regardez la tristesse avec laquelle vous nous laissez. Serons-nous encouragés à poursuivre cette digne profession de la manière dont vous partez ? Je ne le pense pas." a expliquéProsper Zambo, journaliste.

"Parce qu'il est inadmissible que quelqu'un soit enlevé devant une gendarmerie et qu'il reste cinq jours sans être retrouvé et qu'on le retrouve mort cinq jours après. Cela veut dire que nous sommes sans la réactivité de nos forces de l'ordre et de sécurité." a ditProsper Zambo, journaliste.

De nombreuses zones d’ombre concernant les circonstances de son enlèvement brutal restent à éclaircir.

Selon Reporters Sans Frontières, la voiture de Zogo, gravement endommagée, avait été retrouvée mardi devant un poste de police dans une banlieue de Yaoundé.