« La francophonie est un centre de gravité où foisonnent les dimensions politiques, économiques et culturelles »

 


* La francophonie consiste à mettre à profit le français au service de la solidarité, du développement et du rapprochement des peuples par le dialogue permanent des civilisations. * La francophonie est arrivée plus tard, dans les années 70, et c’est une construction à la quelle la France n’a jamais pensé.   Quel est le potentiel de la francophonie dans le monde aujourd’hui ?

 

Tunis: Aujourd’hui, il y a 300 millions de gens qui parlent actuellement français dans le monde. Selon l’OIF ce chiffre pourrait atteindre 770 millions d'ici à 2050 et former alors le 4e espace géopolitique de la planète.Mais le français est aujourd’hui la 5e langue la plus parlée au monde avec plus de 300 millions de locuteurs. Le français est la 2e langue apprise comme langue étrangère après l’anglais, il  est la 3e langue des affaires dans le monde et le français est la 4e langue d’internet Il y a 125 millions d’apprenants du/en français. "Dans les décombres du colonialisme, nous avons trouvé cet outil merveilleux, la langue française", aimait à répéter le poète Léopold Sédar Senghor, ancien président du Sénégal. Une formule qui reflète la philosophie des pères fondateurs de la Francophonie institutionnelle - Senghor et ses homologues tunisien, Habib Bourguiba et nigérien, Hamani Diori, ainsi que le Prince Norodom Sihanouk du Cambodge - et qui consiste à mettre à profit le français au service de la solidarité, du développement et du rapprochement des peuples par le dialogue permanent des civilisations.

Est-ce que la francophonie peut-être considérée comme un sujet politique ?

Avant d’être un sujet politique, la francophonie dans certains pays est un sujet majeur à la fois géopolitique de rayonnement, de puissance diplomatique et de puissance économique dans certaines régions. C’est un sujet majeur de formation, d’information et d’influence. La francophonie est un centre de gravité où foisonnent les dimensions politiques, économiques et culturelles. Elle offre l’arrimage à l’Europe, qui devient  important et irréversible mais aussi l’arrimage à l’Afrique qui tout autant essentiel. Car l’Afrique se prépare et cet arrimage se traduire d’une manière forte, et qui va augmenter.

Est-ce que le recul de la francophonie, fut une erreur de la France qui atourné le dos à ses anciennes colonies ?

La France après les indépendances des anciennes colonies avait besoin de se repenser et de laisser le temps aux nouveaux pays indépendants de se construire par eux-mêmes sans jamais renier ce rapport et ces échanges avec la France. Donc, la francophonie est arrivée plus tard, dans les années 70, et c’est une construction à la quelle la France n’a jamais pensé. En effet, ce sont les pays qui avaient cette langue en commun qui avaient manifestés ce besoin de s’organiser.