Un scandale secoue la CAF

Finale de la Ligue des champions d'Afrique

*Selon la CAF, la  finale du retour Espérance ST-Wydad Casablanca sera rejouée sur terrain neutre.
* La réunion du comité exécutif de la CAF a été convoquée par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, pour "débattre des issues réglementaires".

Tunis :Le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a décidé mardi soir, de faire rejouer la finale du retour de la ligue des champions d'Afrique entre l'Espérance Sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca, a déclaré mardi soir l'instance du football continental à l'issue de la réunion d'urgence du CE tenue à Paris.
La  finale du retour sera rejouée sur terrain neutre précise-t-on. Le résultat de la finale aller (1-1) jouée à Rabat sera conservé. 
La réunion du comité exécutif de la CAF rappelle-t-on, a été convoquée par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, pour "débattre des issues réglementaires" à réserver à la rencontre entre l’Espérance et le Wydad Casablanca, après la fin chaotique qu’a connue le match vendredi dernier au stade de Radès. 
Dans ce match, l'Espérance ST a conservé la Ligue des champions après que le Wydad Casablanca se soit retiré à la 63e minute pour protester contre le non recours à l'assistance vidéo VAR (en panne) pour vérifier la validité du but égalisateur de Walid El Karti en faveur du Widad, refusé par l'arbitre gambien Bakari Gassama pour une position d'hors jeu. 
Le club sang et or menait alors 1 à 0 sur un but inscrit en première période par le milieu offensif algérien Youssef Belaili. En finale aller, les deux équipes avaient fait match nul 1-1.
Après 84 longues minutes de palabres, l'Espérance ST a été proclamée vainqueur.
Réuni mardi à Paris, le bureau éxécutif de la CAF a reporté à mercredi après-midi, la décision à prendre en raison d’engagements d’ordre protocolaire du président et des membres du comité exécutif de la CAF ainsi que du président de la FIFA.
 
s-ramFoot: Ligue des champions d'Afrique (finale retour à rejouer): L'Espérance défendra son droit par le biais de toutes les voies légales (communiqué)
Tunis, 5 juin (TAP) - Suite à la décision mercredi de la Confération Africaine de football (CAF) de faire rejouer la finale retour de la ligue des Champions d'Afrique entre l'Esperance Sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca, l'Espérance Sportive de Tunis a publié un communiqué sur son site officiel dans lequelle elle exprime son grand étonnement et informe son public, qu'en attendant la confirmation officielle écrite de cette décision, "le comité directeur va se réunir dans les prochains jours pour faire appel de cette décision auprès des instances internationales concernées et prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre son droit en utilisant toutes les voies légales".
Le comité éxecutif de la CAF rappelle-t-on, réuni mercredi soir à Paris a décidé, de faire rejouer la finale retour de la ligue des champions d'Afrique entre l'Espérance Sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca, a déclaré, le conseiller du président de la CAF Hédi Hamel, à l'issue de la réunion d'urgence du CE, précisant que l’Espérance devra restituer le Trophée et les médailles qui lui ont été remis. 
"La finale retour sera rejouée après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN: Egypte 2019) sur un terrain hors Tunisie" précise la même source. Le résultat de la finale aller (1-1) jouée à Rabat, sera conservé ajoute-t-on. 
La réunion du comité exécutif de la CAF, a été convoquée par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, pour "débattre des issues réglementaires" à réserver à la rencontre entre l’Espérance et le Wydad Casablanca, après la fin chaotique qu’a connue le match vendredi dernier au stade de Radès. 
L'Espérance ST a conservé la Ligue des champions après que le Wydad Casablanca se soit retiré à la 63e minute pour protester contre le non recours à l'assistance vidéo (en panne) pour vérifier la validité du but égalisateur de Walid El Karti en faveur du Widad, refusé par l'arbitre gambien Bakari Gassama pour une position d'hors jeu. 
Cet exploit, le quatrième titre au total de l'Espérance, permet aux Sang et or de rejoindre les rangs des géants égyptiens Al Ahly, TP Mazembe de RD Congo et le nigérian Enyimba en remportant deux fois consécutives le titre dans ce premier championnat interclub du continent.

 

Discussion entre le président de la CAF et les responsables pendant le match.


 
Après un match nul 1-1 à l’aller la semaine dernière à Rabat, la rencontre a été le point culminant des championnats de clubs pour cette saison de transition 2018/19.
 
La première tentative de but vient de Taha Yassine Khenissi au premier quart d’heure de jeu, mais sa tête était mal assurée et la balle a atterri droit entre les mains du gardien du Wydad, Ahmed Tagnaouti.
 
À la 21e minute, le joueur algérien Belaili fait une passe à Saad Bguir, mais sans réussite car le tir de ce dernier a volé au-dessus de la transversale.
 
Wydad semblait avoir succombé à la pression des hôtes mais a rapidement retrouvé ses marques. Trois minutes après la demi-heure de jeu, Yahya Jabrane s'infiltra dans la défense de l'Espérance mais Rami Jeridi sauva le tir.
 
Deux minutes plus tard, la tête d’Aymane El Hassouni s’est heurtée au plongeon spectaculaire de Jeridi.
 
Quelques instants plus tard, Belaili tentait à nouveau d’ouvrir le score, mais sans succès - son tir non cadré étant sans réelle menace.
 
Quatre minutes avant la pause, les spectateurs ont eu droit à une belle démonstration d'habiletés d'Ayman Ben Mohamed, qui a dribblé son marqueur, avant de faire la passe à Belaili. Celui-ci ouvre le score par un tir qui atterit directement dans le coin supérieur du filet.
 
Wydad a repris plus agressif en voulant conserver ses chances pour le titre. Dix minutes après la pause, le tir d'El Hassouni de l'intérieur de la surface de réparation fut bloqué par le capitaine de l'Espérance Khalil Chammam.
 
Le tournant de la rencontre était à l'heure de jeu lorsque la tête de Walid El Karti sortait le WAC de l’impasse mais le but a été annoncé hors-jeu à la consternation des joueurs du Wydad et de l’équipe technique.
 Le match a été interrompu après 84 longues minutes de palabres, parce que les joueurs du Wydad ont refusé de poursuivre le jeu.
Après plusieurs consultations, l’arrêt de jeu prolongé et le refus de Wydad de reprendre le jeu, l’arbitre Papa Bakary Gassama a sifflé la fin du match. L'Espérance a été déclarée vainqueur et remporte ainsi son quatrième titre.
Une réunion d’urgence
Réuni mardi à Paris, le bureau exécutif de la CAF, a reporté à mercredi après-midi, la décision à prendre en raison d’engagements d’ordre protocolaire du président et des membres du comité exécutif de la CAF ainsi que du président de la FIFA. 
Suite à la décision de la Confédération Africaine de football (CAF) de faire rejouer la finale retour de la ligue des Champions d'Afrique entre l'Esperance Sportive de Tunis et le Wydad de Casablanca, l'Espérance Sportive de Tunis a publié un communiqué sur son site officiel dans lequel elle exprime son grand étonnement et informe son public, qu'en attendant la confirmation officielle écrite de cette décision. La réunion du comité exécutif de la CAF, a été convoquée par le président de la CAF, Ahmad Ahmad, pour "débattre des issues réglementaires" à réserver à la rencontre entre l’Espérance et le Wydad Casablanca, après la fin chaotique qu’a connue le match vendredi dernier au stade de Radès. 
 "Le comité directeur va se réunir dans les prochains jours pour faire appel de cette décision auprès des instances internationales concernées et prendra toutes les mesures nécessaires pour défendre son droit en utilisant toutes les voies légales" a indiqué à « Majalla » Hamdi Meddeb, président du club.
A Casablanca, a déclaré, le conseiller du président de la CAF Hédi Hamel, à l'issue de la réunion d'urgence du CE, précisant que l’Espérance devra restituer le Trophée et les médailles qui lui ont été remis.  "La finale du retour sera rejouée après la Coupe d’Afrique des Nations (CAN: Egypte 2019) sur un terrain hors Tunisie" précise la même source. Le résultat de la finale aller (1-1) jouée à Rabat, sera conservé ajoute-t-on. 
Réagissant à cette décision injuste, le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed a adressé un hommage aux forces de sécurité qui ont veillé au bon déroulement du match et a indiqué sur sa page Facebook « nous ne laisserons pas tomber notre droit à la victoire » .
Pour sa part, Mohsen Marzouk, président du parti « Al Machrou3 » a assuré sur sa page « C’est une injustice que ne tolérons pas et c’est une nouvelle preuve que l’Etat tunisien et sa diplomatie se sont affaiblis ».