La jeunesse au centre de l’action Royale

Depuis son accession au Trône, le Roi Mohammed VI a décliné sa vision d’un Maroc moderne, démocratique et développé. Pour cela, la voie choisie a été celle de la réforme continue qui permet de construire et réussir le projet. C’est pour cela que la jeunesse est toujours au cœur de l’action, parce que
celle-ci vise d’abord l’avenir.
Si l’IER avait pour objectif de solder le passé douloureux en matière des droits de l’Homme, ses recommandations qui se sont retrouvées dans la législation marocaine ont fait avancer la construction démocratique. Celle-ci ouvre des perspectives institutionnelles qui n’auront atteint la pleine maturité que dans quelques années.
Sur le plan économique, les infrastructures innovantes parce qu’elles améliorent l’attractivité et attirent l’investissement et donc créent des emplois, sont un acquis pour le pays, la jeunesse en premier.
La modernisation des mobilités a pour premier objectif de faciliter l’accès à l’emploi.
D’ailleurs le Souverain a personnellement supervisé la réforme de la formation professionnelle pour préparer les jeunes aux emplois de demain. C’est une réforme essentielle parce que les investissements étrangers réclament une main d’œuvre qualifiée et rodée aux nouvelles technologies. Avec un système de formation professionnelle performant, la jeunesse marocaine pourra devenir elle-même un élément d’attractivité pour des secteurs économiques très importants, créateurs d’emplois.
L’action Royale s’est aussi attachée à la culture comme facteur d’épanouissement de la jeunesse. Cette action veut assurer l’ouverture aux cultures du monde, tout en préservant le patrimoine, le spécifique. C’est un enjeu essentiel pour que le Maroc s’inscrive dans la globalisation, sans perdre son âme, ni se renfermer sur lui- même, dans un environnement mondialisé.
Seule la monarchie, parce qu’elle est pérenne, permet d’inscrire l’action dans une vision à long terme. Toutes les réformes initiées par le Souverain visent à récolter des fruits dans la durée et s’adressent logiquement en premier à la jeunesse.
La réforme en cours de l’Education et de l’Enseignement est un moment important dans le déroulé de cette vision. Il faut espérer que les postures politiciennes ne retardent pas sa mise en œuvre. La jeunesse marocaine est le meilleur atout du pays. L’action
Royale la met au centre de tous les projets et élève à chaque fois les standards pour lui assurer un avenir radieux. Le triptyque démocratie, modernité, développement, du projet sociétal porté par le Souverain est totalement orienté vers cet objectif. Les réalisations sont déjà importantes, mais les perspectives encore meilleures.