Le Marocain Walid Azzaro à «Majalla» : « J'espère aider les lions de l'Atlas à se qualifier au CAN 2021 et au Mondial 2022 »

*« Je n’ai pas encore assimilé la sortie soudaine de CAN 2019»
* Je ne m’accorde pas le droit d’évoquer l'entraîneur Renard ... Je n'ai jamais demandé à quitter le club égyptien d'Al-Ahly
* Mon rêve consiste à jouer dans le championnat professionnel anglais ou espagnol
* Nous cherchons à gagner la Ligue des champions et à participer à la Coupe du Monde des Clubs
* Ma relation avec mes coéquipiers est bonne, mais aussi excellente avec le Tunisien Maaloul... L'Egypte est un pays magnifique. J'adore savourer le Kouchariet je déteste les embouteillages du Caire.

Le Caire :Walid Azzaro est né à Ait Melloul, près de la ville marocaine d'Agadir, le 11 juin 1995. Dès l'enfance, s’est manifestée sa passion pour le football, très tôt malgré les difficultés financières, que vit sa famille, il décidé à 13 ans, de devenir joueur de football. Dans ce but, il a rejoint le club amateur, amazigh «Adrar Souss», et a joué dans son équipe sénior. A eu l'occasion de faire ses preuves, en tentant une expérience avec «Hassania Agadir», mais l'entraîneur a refusé de l’admettre dans son équipe.
Walid a rejoint la nouvelle le club «Eddifaa Hassani Djadidi», en 2015, où il s'est entraîné sous la supervision de l'entraîneur Jamal Salami, qui a découvert son talent et l'a persuadé de jouer comme attaquant central. Chose qui l’a incité à jouer dans son équipe sénior, et faire partie de la sélection marocaine des locaux, aussi.
L'entraînement de Walid Azzaro avec Abderrahim Taleb a marqué un tournant dans la vie de la Star des Lions de l’Atlas. A savoir, qu’il a retenu l'attention après avoir marqué deux buts contre le Raja Casablanca lors du 16e tour de la Coupe du Trône marocaine en 2016. Cela lui a permis de s’assurer une place dans la sélection officielle de son pays. 
Par la suite, la saison 2016-2017, était formidable pour Walid Azzaro, qui a réussi à marquer 12 buts avec 8 passes dans la ligue marocaine avec son équipe «Eddifaa Hassani Djadidi». Prouesse qui a attiré l’attention d’Al-Ahly, qui a mandaté Alaa Mihoub, président du comité technique à l’époque. Il a été engagé pour 4 ans, le 18 juin 2017. Pour un montant de 1,4 millions de dollars. Il a participé avec les «Diables rouges» au Championnat arabe des clubs 2016-2017 qui s'est tenu en Égypte et a pu marquer ses premiers buts lors de son quatrième match, le 2 août, contre l’équipe jordanienne «Al-Faisaly» à la 99èmeminute.
La vie n'était pas rose pour ce joueur marocain avec la sélection de son pays. Il a été rappelé une fois le 24 mars 2017 pour participer à un match amical contre le Burkina Faso, puis en 2018 à un match amical contre la Serbie à Turin, en Italie.
Dans cette interview à « Majalla », l’attaquant d’Al-Ahly, Walid Azzaro, a assuré disposer d’ambitions illimitées dans le monde du football, notamment avec l'équipe de «la Citadelle rouge», ou la sélection de son pays «les Lions de l’Atlas». Dans une déclaration exclusive à «Majalla» au Caire, il a dit qu'il souhaitait retourner au Maroc, et concrétiser son rêve d'aider les Lions de l’Atlas, pour un retour au CAN, au Cameroun 2021 et à briguer le titre, après avoir raté le CAN 2019, tenue au Caire en juin et juillet.
Il a poursuivi: «Je souhaite aussi, guider mon pays à se qualifier pour la Coupe du Monde 2022. C'est le plus grand rêve du peuple marocain».
Azzaro a révélé qu'il était très heureux de jouer au club égyptien Al-Ahly, et contrairement aux allégations de certains, il ne compte pas le quitter. Aussi, n’a pas reçu d’offres officielles, uniquement des paroles en l’air de la part de certains agents. Tout en notant, que les choses ne peuvent se concrétiser de la sorte.
Il a ajouté qu’à Al-Ahly, tout le monde est concentré cette saison, pour remporter le titre de la Ligue africaine des clubs champions, surtout après l'échec des versions de 2017 et 2018, et que l'objectif est bien connu de tout le monde, surtout de la part de la plus importante personnalité du Club, à savoir son président Mahmoud Khatib, et de même des supporters du club.
Il a expliqué que sa relation avec tous ses coéquipiers d'Al-Ahly, sont bonnes. Surtout que sa nature tend au calme, et à éviter les problèmes. Ajoutant qu’il n’a jamais demandé de quitter Al-Alhly. Uniquement, une proposition officielle, qu’il a laissée la direction du Club la gérer. Heureusement, l’affaire n’a pas a été conclue, et je suis heureux de rester au Caire. Mais, reste mon ambition de jouer dans un championnat européen, anglais en particulier.
Il a ajouté: «Je ne m’intéresse pas à aucune gloire personnelle parce que le titre collectif est plus important et est meilleur. De ce fait, mon attention se focalise sur la contribution à récolter les titres locaux et continentaux. Puis vient l’intérêt personnel».
Il a expliqué: «Les buts sont un don de Dieu… Je suis un attaquant et je dois marquer, tout en assumant un rôle avec mes collègues... Je m'efforce sur le terrain, fournissant ce qu’on me demande, tout en considérant le marquage des buts une affaire de destin… À mon avis, le pire consiste, à ne pas contribuer à la victoire avec les coéquipiers sur le terrain. Chose très négative à mon avis… Tant le joueur a fourni un effort, et n’a nullement failli à sa maison, la question de marquage dépasse sa personne. J’espère disposer de la chance dans le futur, pour pouvoir aider mes collègues, et apporter la victoire, mais aussi remporter toutes les compétitions auxquelles participent Al-Ahly cette année». Ecoutons-le dans cet entretien :


 
* Walid Azzaro, allez-vous continuer ou non, avec Al-Ahly ?
- Je ne comprends pas la a signification de cette question… Je dispose d’un contrat encore valide avec Al-Ahly, et je suis très satisfait de l’appréciation des responsables du club à mon égard, et je n’ai jamais évoqué ni un départ, ni un quelconque mécontentement de ma part, ou encore mon désir de partir.
 
* Mais certains évoquent votre départ de l'équipe... Quel est votre commentaire ?
- Je ne fais pas attention à ceux qui évoquent mon départ... Il y a ceux qui prétendent que je partirai bientôt et ceux qui disent que j'ai reçu des offres formelles et attrayantes... J'espère que tout le monde puisse disposer de l’information fiable avant de commenter ce sujet.
 
* Avez-vous reçu des propositions?
- Auparavant, plutôt des contacts amicaux, sans constituer une offre officielle…. Je n’accorde aucune importance à ce qu’on raconte à ce sujet… Certains exagèrent, en évoquant des choses sans aucun lien avec le réel. Pour ceci, je ne veux répondre à ces allégations… Aussi, je n’y accorde aucune importance.
 
* Pourtant, on raconte que vous étiez prêt à partir ?
- Ce n'est pas vrai… Car au fond, aucune offre officielle n'a été faite au cours de la dernière saison. Ma pensée est totalement consacrée à Al-Ahly… Je participe aux rencontres, je m'entraîne, je travaille dur et je fais tout ce que je peux pour servir l'équipe avec qui je joue… Je profite toujours des critiques qu’on m’adresse, tant la critique m’aide à m’améliorer… Contrairement à ceux qui s’expriment sans fondements, je ne leur accorde aucune intention, car je préfère me concentrer sur mon travail uniquement.
 
* Comment évaluez-vous votre expérience avec Al-Ahly, jusqu'à nos jours ?
- Une expérience extraordinaire à tous points de vue... Je suis heureux, car j’ai le sentiment d’être dans mon pays, le Maroc. Jouer pour Al-Ahly, cette équipe populaire, qui a remporté de nombreux titres et distinctions, constitue le rêve d’un très grand nombre de Stars.
 
* Quelles relations avez-vous avec vos collègues ?
- Une excellente relation... Et très profonde aussi... On communique bien… On sort ensemble. Reste que ma relation avec le Tunisien Ali Maaloul, est spéciale. Car, on partage la même chambre lors des stages, ou des matches, aussi bien à l’intérieur de l’Egypte, qu’à l’extérieur. Je le sens très proche de moi.
 
* Comment jugez-vous la saison en cours avec Al-Ahly?
- Nous sommes déterminés à remporter le titre africain, en particulier, en présence d'un directeur technique compétent: le Suisse, René Weiler, qui a bien démarré avec l'équipe et obtenu de bons résultats, en plus de bons joueurs ont été recrutés récemment. Je vois donc que nous sommes sur la bonne voie pour atteindre le titre continental. Mais aussi, remporter également des titres locaux.


 
* Que pensez-vous de René Weiler, le nouvel entraîneur d'Al-Ahly ?
- Aucun joueur ne dispose du droit de critiquer son entraîneur... Je connais bien mes limites... L'entraîneur dispose plutôt du droit de critiquer le joueur et non l'inverse.
 
* Je ne parle pas d’une évaluation ... Plutôt votre avis concernant sa carrière jusqu'à présent ?
- Weiler est un excellent entraîneur, et il dirige l’équipe avec assurance… Nous avons commencé la saison d’une manière parfaite avec lui, et je considère que le futur sera meilleur. Lorsque nous exécutons à la perfection ses directives, l’équipe sera meilleure et engendrera des résultats plus performants. L’équipe dispose actuellement d’une vision précise et claire… Nous allons nous octroyer tous les titres. En premier celui du Championnat d’Afrique, absent de notre palmarès depuis des années.
 
* Quelles sont vos ambitions avec Al-Ahly?
- Je souhaite remporter le titre de la Ligue africaine des clubs champions et participer à la Coupe du monde... Nous souhaitons remporter le titre continental, que nous avons raté successivement en 2017 et 2018.
 
* Mais vous êtes sujet aux critiques des fans d'Al-Ahly?
- Je ne vois pas la chose de la sorte… Je vis parmi eux… Ils m’aiment, et je suis sujet à une considération partout.
 
* Sur les medias ainsi que les réseaux sociaux !
- Certains considèrent que je ne marque pas de buts, et il est de leur droit... Mais j'ai des rôles que j’assume sur le terrain avec mes coéquipiers… Je m'efforce sur le terrain, et j’exécute ce qu’on me demande. Reste que le marquage des buts, qui est un don divin… À mon avis, je vois le pire, lorsqu’on ne contribue pas avec les coéquipiers sur le terrain... Mais tant le joueur travaille dur, et assume sa charge, comme je n’ai pas failli à mon devoir. La suite n’est pas de mon ressort. Mais je souhaite que la chance soit de mon coté, pour pouvoir aider mes coéquipiers, et participer à la victoire de l’équipe, en remportant tous les championnats auxquels Al-Ahly participe cette saison.
 
* Ne pensez-vous pas aux buts ?
- Sans aucun doute. Tout joueur rêve d’être le meilleur buteur de l'équipe... Ou le meilleur du championnat égyptien... Mais, avant ceci, il faut penser à contribuer avec mes collègues à gagner le championnat. Je ne pense pas à une gloire personnelle... Car le titre collectif est plus important et il l’est encore plus me concernant… En conséquence, toute mon attention se focalise sur les titres locaux et continentaux, à remporter. Ensuite, je penserai aux titres individuels.
 
* Vous allez quitter Al-Ahly quand ?
- A la réception d’une offre officielle convenable, qui respecte mes ambitions, et sera sujet d’un accord avec le Club… Aussi, j’insiste toujours pour avoir d’excellentes relations avec le public d’Al-Ahly.


 
* Le meilleur club égyptien ?
- Al-Ahly.
 
* Le meilleur joueur ?
*ils sont plusieurs… Walid Suleiman, Ali Maaloul, Ferjani Sassi, Houssam Ashour, Amr Suleia, Junior Ajayi et Ahmed Fathi.
 
* Et la vie en Egypte ?
- Magnifique et merveilleuse... L’Égypte est un pays dans lequel on aime vivre.
 
* Vous aimez quoi en Egypte ?
- Le peuple égyptien est merveilleux et bon, même les fans d’autres clubs se comportent d’une manière très respectueuse… J'aime visiter les sites archéologiques et les restaurants célèbres.
 
* Quels types de plats, aimez-vous en Egypte ?
* J’adore beaucoup le Kouchari…. 
 
* Qu'est-ce qui vous dérange le plus ?
- Les embouteillages au Caire.
 
Comment voyez-vous la sortie du Maroc du dernier CAN ?
- Quelque chose de très difficile et d'inattendu, mais le football est ainsi.
 
* Les causes ?
- Le football réserve de nombreuses surprises... Nous avons une équipe solide et de très bons joueurs, et nous ne méritions pas de quitter de la sorte.
 
* Etiez-vous sujet d’une injustice de la part d’Hervé Renard ?
- Je n’aime pas évoquer les entraîneurs… Mais, je méritais bien d’y être.


 
* Comment voyez-vous votre avenir avec la sélection marocaine ?
- j’espère pouvoir bénéficier de l’occasion de rejoindre les Lions de l’Atlas, et de la sorte porter une contribution à la qualification au CAN 2021 au Cameroun et au Mondial de 2022. Tels sont mes deux importants rêves.
 
* Dans quel championnat professionnel, voulez-vous jouer ?
- Le championnat anglais ou espagnol.