Ce sera Salah, Mahrez, ou Mané ?

Joueur africain de l’année 2019

Sans surprise, la Confédération africaine de football a donné les noms des finalistes de ses trophées individuels récompensant les meilleurs joueurs et joueuses de 2019. Le titre reviendra à l’un des trois : soit à Mohamed Salah, déjà sacré en 2017 et 2018, soit à Riyad Mahrez, lauréat en 2016, soit à Sadio Mané.
 
Un trio de choc, vraiment…
Plus que quelques jours à attendre. Le 7 janvier 2020, la Confédération africaine de football (CAF) livrera son verdict, lors de la cérémonie des CAF Awards 2019 qui aura lieu à Hurghada, en Égypte. Et en attendant ce jour, le choix se resserre : ce dimanche 22 décembre, la CAF a livré les noms des trois finalistes par catégorie, dont celle du Joueur africain de 2019 bien sûr.
De dix en lice hier, sept d’entre ont été éliminés par les votants. Exit donc Pierre-Emerick Aubameyang, Youcef Belaïli, Ismaïl Bennacer, Odion Ighalo, Kalidou Koulibaly, André Onana et Hakim Ziyech, pour ne garder que les trois meilleurs candidats. 
Exceptionnel sous les couleurs de Liverpool et finaliste de la CAN, Sadio Mané fait figure de favori. S’il n’a pas pu monter sur le podium du Ballon d’Or 2019, le Sénégalais a réussi à prendre la 4e place, comme Didier Drogba en 2007. Il a ainsi terminé devant Mohamed Salah (5e) et Riyad Mahrez (10e). Le Lion de la Téranga, âgé de 27 ans, est l’un des meilleurs joueurs du monde actuellement. Quand il n’empile pas les buts, il en offre à ses coéquipiers, comme samedi à Roberto Firmino pour le but du sacre des Reds en Coupe du monde des clubs contre Flamengo (1-0 après prolongation). C’est aussi lui qui a provoqué un penalty en finale de la Ligue des champions contre Tottenham (2-0).
Sacré Joueur africain de l’année en 2016, Riyad Mahrez a de solides arguments en sa faveur. Certes, il n’est pas aussi indispensable à Manchester City qu’à Leicester City à l’époque. Pas toujours titulaire, l’Algérien rend toutefois de très bons services aux Skyblues quand on fait appel à lui. Ces derniers mois, Pep Guardiola a d’ailleurs dit que Mahrez est un joueur « incroyablement talentueux » et qu’il a « quelque chose de spécial ». L’entraîneur a même regretté de ne pouvoir lui offrir davantage de temps de jeu. En 2019, Riyad Mahrez s’est aussi illustré en remportant la CAN avec les Fennecs. Il avait d’ailleurs marqué un but crucial et magnifique face au Nigeria en demi-finale.
Joueur africain de l’année 2017, puis de l’année 2018, Mohamed Salah vise un troisième sacre consécutif, ce que seuls Samuel Eto’o (2003, 2004 et 2005) et Yaya Touré (quatre sacres, de 2011 à 2014) ont fait jusqu’à présent. L'Égyptien a moins marqué qu’en 2018, mais il a été plus performant avec son équipe, qui a remporté la Ligue des champions UEFA et la Coupe du monde des clubs. Mohamed Salah a également marqué le premier but des Reds en finale de la C1 contre Tottenham (2-0), sur penalty. Avec Sadio Mané et Roberto Firmino, le « Pharaon » forme un trident offensif de premier ordre.
 
Côté femmes, aussi…
Du côté des footballeuses, le titre de Joueuse africaine de l’année 2019 va se jouer entre trois femmes qui ont disputé la Coupe du monde en France durant l’été. La Camerounaise Ajara Nchout, 26 ans, qui joue à Valerenga en Norvège, est en lice. Elle était déjà parmi les dix finalistes au prix Puskas (qui récompense le plus beau but de l’année). Elle est en concurrence avec la Nigériane Asisat Oshoala, la redoutable attaquante du FC Barcelone. La dernière finaliste est la Sud-Africaine Thembi Kgatlana, qui évolue au Beijing BG Phoenix en Chine.