Un scénario au-delà de la crainte…

L’Afrique et le Coronavirus 

Si le coronavirus constitue une menace pour l’humanité, il faut compter cette menace est double ou triple, concernant l’Afrique. Certes, les pays africains, ne sont pas à la même enseigne au niveau des infrastructures sanitaires, essentiellement pour combattre des éventuelles cas de personnes atteint du coronavirus, mais, faut-il avouer que la majorité des pays ne disposent pas de ce «minimum requis» pour combattre ce virus et le stopper.
 
Un mal de plus…
Il faut rappeler aussi, que l’Afrique est un continent d’épidémies, à savoir le plus important, l’Ebola. Qui a fait des milliers de mots, sans oublier le paludisme qui lui aussi fait des ravages. Le Coronavirus viendra alourdir la facture et surtout engendrer des ravages plus importants.
Concernant l’Ebola, le paludisme, et autres infections, l’Afrique, ou certains pays, essentiellement les plus exposés, ont développé une expérience certaine, mais aussi comptent sur l’aide internationale, essentiellement l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), 
Face à l'épidémie de coronavirus qui constitue pour eux un défi de santé publique, la Chine est prête à offrir assistance et matériel médical aux pays africains, a déclaré mardi le président chinois Xi Jinping.
Mais l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a averti que les systèmes de santé et les infrastructures sanitaires du continent étaient mal équipés pour affronter le Coronavirus si les cas se multipliaient.
«Les pays africains sont confrontés à de nombreux défis en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie», a souligné Xi Jinping lors d'une conversation téléphonique avec le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed.
«La Chine est disposée à fournir aux pays africains le matériel médical dont ils ont un besoin urgent, y compris des tests de dépistage», a-t-il déclaré selon l'agence officielle Chine nouvelle.
Xi Jinping a également promis un renforcement de «la coopération sino-africaine en matière de santé publique et de prévention et de contrôle des maladies», sans offrir de précision.
 
Certains pays…
Selon l'OMS, si des cas de contamination apparaissaient en grand nombre, les pays africains pourraient être confrontés à des pénuries de kits de dépistage et d'équipement de protection comme des masques.
Les systèmes de santé devront prendre en charge des malades atteints de défaillances respiratoires, de chocs septiques ou de défaillance simultanée de plusieurs organes, a relevé son directeur Tedros Adhanom Ghebreyesus.
«Ces patients ont besoin de soins intensifs nécessitant des équipements comme des appareils d'assistance respiratoire qui manquent dans de nombreux pays africains, et c'est une source de préoccupation», a-t-il déclaré.
La Chine avait envoyé en 2014 des centaines de médecins, épidémiologistes, ingénieurs, infirmiers et techniciens en Afrique de l'Ouest pour combattre l'épidémie d'Ebola.
Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) s'inquiète de l'impréparation du continent africain face au nouveau coronavirus, dans son édition du 20 février 2020, la revue scientifique britannique The Lancet publie une étude qui révèle que les trois pays africains qui présentent le plus de risques d'importer le Covid-19 sont l'Egypte, l'Algérie et l'Afrique du Sud. Jusqu'à présent, l'Egypte et l’Algérie sont d'ailleurs les seuls pays d'Afrique a avoir enregistré des cas confirmés de contamination. Cependant, selon la même étude, ces trois pays seraient parmi les mieux préparés d'Afrique pour faire face à une urgence sanitaire, notamment grâce à des tests de dépistage.